Plage piscine

Margelle / plage en matériaux naturels

Parmi tous les aménagements de la piscine naturelle, la plage immergée rencontre un franc succès. Aussi confortable et pratique qu’esthétique, la plage d’une piscine écologique peut rester tout aussi naturelle que le bassin qu’elle habille.

Devis pour la construction d'une margelle/plage

La fonction de la plage dans une piscine naturelle

La plage est une pente très douce qui amène le baigneur progressivement vers le bassin de natation. Elle est souvent terminée par plusieurs marches. La faible profondeur de la zone permet logiquement d’avoir une eau plus chaude. Beaucoup trouvent donc plaisir à s’y détendre, les enfants les premiers. Sous la surveillance d’un adulte, ces derniers peuvent jouer dans l’eau et profiter des joies de la piscine.

Quand installer une plage ?

Normalement, la plage est un aménagement qui se pense dès la construction de la piscine. Elle est en effet un élément à part entière dans l’environnement aquatique, mais elle réclame surtout d’importants travaux de terrassement. Aussi, rajouter une plage sur une piscine existante, c’est s’engager dans des travaux importants et risquer de perturber lourdement l’écosystème.

Pour les plages non immergées, la construction peut, elle, être postérieure à celle des bassins.

Quelles solutions de construction pour la plage de piscine ?

La pierre, le bois, la mosaïque… tous les habillages de fond sont possibles pour décorer la plage. Cependant, dans un souci d’harmonie paysagère, il est plus courant de voir de la pierre ou du bois. Il est possible d’utiliser plusieurs revêtements  et de dessiner un chemin d’entrée dans la piscine, véritable parcours d’accueil pour les visiteurs.

Généralement, dans les piscines naturelles, la plage immergée est intégrée à la lagune. Cela permet d’avoir une zone dépourvue de végétation filtrante et soumise à de fortes chaleurs, favorisant le développement des algues. Par ailleurs, le faible niveau d’eau favorise l’évaporation. Plus grande sera la plage choisie, plus importants devront être les ajouts d’eau. C’est un coût à prendre en considération dans son budget d’entretien annuel.

Evidemment, si l’on prend du bois, il faut veiller à choisir une espèce imputrescible comme le Tek, l’Iroko ou l’Ipé. Les bois traités sont plutôt à éviter dans un système écologique. Ce sont cependant des solutions assez onéreuses. Le bois, au contact de l’eau devient une surface glissante, il est donc préférable d’utiliser un système de rainures pour éviter les accidents.

Dans le cas des piscines émergées, tous les matériaux peuvent être utilisés. Le cout variera en fonction de la surface choisie, de ses dimensions et de la main d’œuvre engagée.

Pour les bords du bassin, il est possible d’utiliser des margelles de tous styles : une nouvelle fois, cela dépend des goûts de chacun et des moyens. Les lignes seront plus épurées dans le cas d’une piscine aux tendances contemporaines. Elles se perdront discrètement dans la végétation pour les versions plus intégrées au paysage du jardin.

Annonces idlead
A découvrir

Pool house / douche solaire

Pool house / douche solaire

Vivre près de son bassin, c’est d’autant plus légitime quand on dispose d’un...

Cascade et parcours d’eau

Cascade et parcours d’eau

Dans une piscine naturelle, les ruisseaux et autres cascades sont une double...

Jardin aquatique

Jardin aquatique

De la piscine naturelle au jardin aquatique, il n’y a qu’un pas : les...

Equipement de sécurité d'une piscine naturelle

Equipement de sécurité d'une piscine naturelle

Depuis 2004, les piscines privatives doivent être équipées de système de...

Annonces idlead